A- A+

Une forêt riche et diversifiée

La forêt constitue un élément essentiel des paysages du Vercors. Avec une superficie de 139 000 ha, répartis équitablement entre propriétés privées et publiques, elles couvrent plus de 70 % du territoire. Cette forêt est très diversifiée en raison d’un important gradient d’altitude, de la multitude des expositions et des sols. Les peuplements forestiers, sous l’influence de diverses tendances climatiques et de l’action humaine, sont bigarrés : hêtraies-sapinières de montagne, peuplements de chênes pubescents, plantation de pins noirs…


Globalement, en dehors de certaines forêts de coteaux – situées sur des éboulis -, ces forêts sont productives : deux tiers pour le bois d’œuvre (charpente, palette, emballage) et le bois énergie pour un tiers. L’exploitation forestière fait vivre une cinquantaine d’entrepreneurs de travaux forestiers sur le territoire, ainsi que de nombreux gestionnaires et partenaires institutionnels mais aussi tout le personnel des scieries des piémonts, les charpentiers, etc.


Au-delà de leur productivité économique, les forêts sont aussi un incroyable refuge de biodiversité, notamment à travers les anciens boisements. Attirant de nombreux visiteurs, randonneurs, chasseurs ou encore naturalistes, la forêt remplit une fonction sociale. Il s'agit pour le Parc du Vercors de faire reconnaître ces trois aspects : la vocation économique de la filière-bois, l'importance du milieu naturel et la cohabitation des multiples activités humaines.

Nos missions

  • Favoriser une meilleure mobilisation des bois dans le respect de l’environnement et dans le cadre de la gestion durable
  • Valoriser économiquement les bois du Vercors et soutenir l’organisation de la filière Bois
  • Valoriser le lien entre les professionnels et le grand public et la connaissance des métiers de la forêt
  • Préserver la forêt dans son rôle de protection du territoire et de la biodiversité
  • Suivre certaines espèces animales forestières (équilibre sylvo-cynégétique)
  • Entretenir le balisage d’un réseau de sentiers  forestiers à l’échelle du Vercors
  • Organiser le débat autour des usages multiples de la forêt et proposer des solutions en cas de conflit

Sylv’acctesSylv’acctes, des forêts pour demain

La forêt est au cœur des problématiques de territoire, son avenir doit être décidé en concertation avec les acteurs concernés, dans une perspective d'intérêt général. Dans cet objectif, le Parc du Vercors s’est engagé dans la démarche Sylv’acctes en adhérant à l'association « Sylv’acctes, des forêts pour demain » qui a pour objet de faire l’interface entre des mécènes (institutions, entreprises privées, particuliers, etc.) et des forestiers.

Dans le Vercors, le Parc du Vercors anime ce dispositif qui permet de lever des financements pour effectuer des travaux qui s’inscrivent en conformité avec un Projet Sylvicole de Territoire (PST) qui définit des manières de gérer les forêts (des « itinéraires techniques »).

Dans le Vercors, les acteurs ont fait le choix de privilégier la gestion traditionnelle des forêts, en futaies irrégulières : les coupes rases sont proscrites, et les mélanges d’essences sont encouragés. La forêt devient plus résistante aux aléas climatiques.

Ainsi les propriétaires et gestionnaires forestiers peuvent bénéficier d’aides afin de réaliser des travaux s’inscrivant dans le cadre des itinéraires techniques définis. Trois itinéraires ont été élaborés de manière concertée : 

  • irrégularisation et maintien de la structure irrégulière en hêtraie-sapinière 
  • renouvellement des épicéas aux étages du montagnard moyen et supérieur 
  • amélioration des peuplements de hêtres 

Le Projet Sylvicole de Territoire du Vercors est ambitieux : il prévoit 180 hectares de travaux en 3 ans, et la mobilisation de 300.000 €.

La forêt dedans
  © Pierre-André Coumes (m)

La multifonctionnalité de la forêt

Les forêts du Vercors sont de plus en plus fréquentées. Tel est le constat établi suite à la démarche de concertation mise en place pour la révision de la charte du Parc. L’essor des activités de pleine nature est un facteur prépondérant à cette recrudescence de fréquentation. Il est nécessaire que ces nouveaux publics s’imprègnent des questions relatives à la gestion et à l’exploitation forestières.

Dans cet objectif, le Parc naturel régional du Vercors a lancé en 2021 une étude à caractère sociologique afin de comprendre comment s’agencent les différentes représentations de la forêt en fonction des acteurs. Des entretiens d’acteurs professionnels de la filière et d’extérieurs et des séances d’observation se sont déroulés au cours d’un stage de six mois. Ce travail a débouché sur la production d’un mémoire universitaire ainsi que sur la rédaction d’un texte à caractère littéraire, fruit des observations de l’auteur. Une balade immersive, manière de restituer les observations du stage, a également été proposée à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine. Plus largement, les conclusions du mémoire aideront le Parc du Vercors à bâtir une stratégie de sensibilisation cohérente à l’échelle du territoire sur les questions forestières. 

Pendant la période estivale, les habitants et les visiteurs sont conviés à des temps de rencontres avec les professionnels de la forêt, c'est « Vis ma vie de bûcheron » !

forêt
  © Paul-Andre Coumes

SylvoTrophée : les inscriptions sont ouvertes

Cette année, le Parc du Vercors met en place le SylvoTrophée. Inspiré du concours des prairies fleuries et mis en œuvre par plusieurs Parcs naturels régionaux, le SylvoTrophée offre la possibilité aux propriétaires forestiers publics et privés de valoriser les milieux forestiers en présentant leur parcelle à un jury pluridisciplinaire. 

Le SylvoTrophée est un prix qui vise à distinguer des propriétaires forestiers qui ont adopté une gestion dite multifonctionnelle, c’est-à-dire une gestion de la forêt permettant à la fois de produire des bois de qualité, de maintenir un certain degré de naturalité et de proposer un espace de loisirs et de ressourcement accessible à tous. Seule une gestion forestière équilibrée et bien pensée est à même de façonner une forêt apte à remplir les multiples rôles qu’on lui attribue : un rôle économique, un rôle écologique, un rôle social.

Pour la 1ère édition dans le Vercors, le thème est la « futaie irrégulière de montagne » et le secteur retenu est celui du plateau du Vercors drômois. Les inscriptions sont ouvertes du 1er avril au 31 mai 2022 et le concours se déroulera à la fin du mois de juin.

La remise des prix s’effectuera lors d’un temps dédié à l’occasion de la Fête du Bleu à Saint-Laurent-en-Royans les 23 et 24 juillet prochains.

La plaquette de présentation et Le dossier d’inscription

Le Parc et vous

Besoin d’un coup de pouce ? Le Parc peut…

  • Fournir des préconisations aux gestionnaires forestiers dans leurs travaux respectueux de l’environnement et pour une prise en compte de la biodiversité
  • Aider les exploitants à la recherche de financement pour ce type de travaux, et pour conserver les arbres morts
  • Associer les habitants qui le souhaitent aux suivis de la biodiversité forestière
  • Organiser des manifestations et temps d’échanges
  • Identifier des vieux boisements abritant une biodiversité importante en vue de leur préservation

arbres remarquablesL’identification des vieux boisements, refuges de biodiversité 

Le Parc du Vercors travaille depuis fin 2018 sur un projet visant à identifier les vieilles forêts. Ces forêts bien particulières sont considérées comme vieilles dès lors qu’elles sont présentes depuis la fin du XIXe siècle et qu’elles n’ont pas été coupées depuis. Les caractéristiques qui indiquent la maturité de ces boisements sont : des arbres morts au sol et sur pied, de nombreux micro-habitats comme les trous de pics, cavités ou écorces décollées. Toutes les classes d’âge des arbres sont représentées, et des arbres de très gros diamètres sont souvent présents. 

Véritable refuge pour la biodiversité, ces vieilles forêts accueillent une multitude d’espèces, comme certaines chauves-souris, certains oiseaux comme le pic noir, des champignons et de nombreux insectes spécialisés dans la décomposition du bois mort. 

À terme, l’objectif est de préserver ces vieilles forêts, assez peu fréquentes sur le territoire du Vercors. En savoir plus ici >> bientôt sur la page du service biodiversité

Il vous est proposé de participer à un inventaire des arbres remarquables de ce type de boisement.  En savoir plus ICI !

Forêt et changement climatique

Les forêts du Vercors et le changement climatique

Sécheresses à répétition, vents violents, attaques d’insectes ravageurs, dépérissements… : les effets du changement climatique sont déjà visibles sur la forêt. Afin d’anticiper au mieux les perturbations et les mutations à venir et d’envisager des solutions à mettre en œuvre, les forestiers et le Parc naturel régional du Vercors se mobilisent.

Ainsi, une journée de réflexion sur cette thématique s’est tenue le 15 octobre 2021 : le forum « Forêt du Vercors et changement climatique » proposé par le Parc du Vercors et le Groupement des Sylviculteurs du Vercors Isère.  Les 120 personnes présentes ont pu écouter des chercheurs exposer l’actualité des recherches en matière climatique et sylvicole et participer à trois tables rondes portant sur les expérimentations sylvicoles, les services écosystémiques et les collaborations pouvant être mises en place localement entre les différents acteurs. 
À l’issue de cette journée, une vingtaine de personnes (propriétaires forestiers, gestionnaires et élus) ont manifesté leur intérêt pour s’inscrire dans une démarche de moyen terme en intégrant un groupe de travail.

Dans un contexte de révision de sa charte, le Parc du Vercors souhaite affirmer le rôle prioritaire de la forêt du territoire dans la transition écologique.

Le résumé de la journée

Les captations de ces temps d'échanges sont consultables ICI ! 

L'équilibre sylvo-cynégétique

La forêt du Vercors - à l’image d’une dynamique nationale - souffre par endroits d’un déséquilibre sylvo-cynégétique, c’est-à-dire que la faune sauvage consomme une trop grande partie des semis nécessaires à la régénération de la forêt. Pour agir contre ce phénomène, le Parc naturel régional du Vercors anime le site Observatoire Grande Faune et Habitats (OGFH) pour le compte de la communauté de communes du massif du Vercors.

Concrètement, il s’agit de rechercher des financements, d’organiser les échanges entre les partenaires (forestiers et chasseurs, notamment), et de chercher à qualifier objectivement le phénomène. La participation aux autres sites OGFH sur le versant Drôme est également au programme.

Affouage 2.0

L’affouage est un dispositif permettant aux habitants de certaines communes de bénéficier à tarif réduit de lots de bois de chauffage provenant de la forêt communale.

Dans le cadre d’un projet multi partenarial financé par la Fondation de France, il s’agira de faire un état des lieux de la pratique sur le territoire et, dans un second temps, d’accompagner au mieux les communes volontaires dans la mise en œuvre du dispositif.

In fine, dans le cadre d’une démarche participative, l’enjeu est de reconnecter les habitants à la ressource locale, et ainsi leur permettre de s’imprégner de certaines questions telles que la pérennité de la ressource, le changement climatique, etc.

Nous travaillons en collaboration avec…