A- A+

L'adaptation de l’agriculture au changement climatique

Le climat d’un territoire conditionne son agriculture dont il rythme les activités  : cycles culturaux, sorties des animaux, périodes de récolte… Le changement climatique, plus marqué en zone de montagne, impacte fortement l’agriculture et le pastoralisme qui doivent composer avec des aléas climatiques de plus en plus fréquents.
Il est indispensable de suivre et comprendre les effets du changement climatique pour pouvoir accompagner les agriculteurs dans les adaptations à engager.

Nos missions

  • Collecter et relever des données sur les évolutions climatiques et leurs effets
  • Diffuser et mettre en partage les connaissances acquises sur le territoire 
  • Accompagner les agriculteurs dans les évolutions à conduire pour s’adapter
Alpages
  ©PNRV/Brice Palhec

Alpages sentinelles

Alpages sentinelles est un réseau déployé sur tout le massif des Alpes, visant à suivre, comprendre et anticiper les effets du changement climatique sur les alpages. Il a la particularité de faire travailler ensemble chercheurs, techniciens et alpagistes pour récolter et mettre en partage la connaissance. 

Sur le Vercors, quatre alpages font partie de ce dispositif : La Molière, Darbounouse, Grande Cabane et Jocou.

Des suivis météorologiques et des relevés terrain sont fait chaque année pour étudier l’évolution des conditions d’exploitation des alpages. Des synthèses annuelles sont rédigées et présentées aux éleveurs qui les enrichissent de leurs expériences et ressentis.

Il est possible de consulter l’évolution d’indicateurs agro-climatiques (déneigement, gel, température, précipitation…) pour chacun de ces alpages sur le site : ICI ! 

Deux synthèses de connaissance ont été publiées par le réseau Alpages sentinelles : 

En savoir plus

 

Entretien station météo

 

Le Parc et vous

Besoin d’un coup de pouce ? Le Parc peut…

  • Vous porter à connaissance les éléments clés sur les évolutions climatiques sur le Vercors, ou organiser des restitutions à des échelles locales
  • Vous mettre en contact avec des acteurs ayant engagé des actions d’adaptation
  • Vous permettre de partager vos propres initiatives d'adaptation...

 

Changement climatique et alpages
 ©Grégory Loucougaray

Adaptation des élevages au changement climatique

L’élevage dans le Vercors s'appuie essentiellement sur la valorisation de la ressource herbagère. C’est cet élevage qui entretient les paysages de prairies et d’alpages sur le territoire. L'autonomie fourragère des fermes leur permet de nourrir les troupeaux en fanant ou faisant pâturer leurs surfaces herbagères. Elles achètent à l’extérieur les concentrés dont les animaux ont besoin en complément, dans la mesure où très peu de cultures de céréales sont possibles sur le plateau.

Le changement climatique sur le territoire du Vercors se traduit par : 

  • Une hausse généralisée des températures au cours de l’année et surtout l’été ;
  • Des précipitations qui n’augmentent pas, entrainant de ce fait une diminution du bilan hydrique en été et des sécheresses plus fréquentes.

Pour l’élevage, les conséquences se font ressentir sur la pousse de l’herbe : elle est fortement ralentie en été, et pourra à terme stopper, ce qui implique de trouver d’autres solutions pour alimenter le troupeau en fourrage à cette période.

Le changement climatique challenge l’autonomie fourragère des fermes et, de fait, leur équilibre. Il importe de trouver des leviers d’adaptation à court et moyen termes permettant : 

  1. de sécuriser la production de fourrage pour maintenir l’alimentation du troupeau ;
  2. de favoriser la résilience des systèmes fourragers et des exploitations pour faire face aux aléas.

Analyser, travailler ensemble pour trouver des solutions d'adaptation ensemble

Pour tester des leviers qui soient adaptés au territoire et à ses spécificités, la volonté est de conduire ce travail en groupe à l’échelle territoriale.

Un séminaire « Changement climatique dans le Vercors : quelles adaptations pour les élevages ? » s’est tenu le 25 mars 2022 à Saint-Agnan-en-Vercors, réunissant une cinquantaine de participants pour échanger sur les leviers mobilisables. Les expertises du Laboratoire des écosystèmes de montagne (Lessem- INRAE), des chambres d’agricultures de la Drôme et de l’Isère et du Parc du Vercors ont alimenté la matinée.

La synthèse & Les présentations