A- A+

Emplois et stages

Les emplois dans les Parcs naturels régionaux sont très diversifiés : des emplois techniques (gestion de l'environnement par exemple), aux emplois administratifs (secrétariat, direction par exemple). Très peu d'emplois sont directement en contact avec la nature.

Les Parcs naturels régionaux sont des groupements de collectivités locales, dont le personnel peut être lié à la Fonction publique territoriale (FPT). Il n'y a pas de concours spécifique mais être lauréat des concours de la FPT peut être nécessaire lorsque le poste le précise.


Il y a trois niveaux d'emplois permanents correspondant chacun à des niveaux de formation initiale :

• Direction, conception : niveau BAC+5, et plusieurs années d'expérience
• Animation, conduite de projet : niveau BAC+2 à BAC+4 et expérience
• Exécution, entretien, gestion : niveau Seconde/Terminale


Les cadres et chargés de mission assurent, entre autres, un rôle de conseil auprès des collectivités. Ils sont souvent chargés d'un domaine spécifique : biodiversité, tourisme, développement économique, agriculture, forêt, développement culturel, urbanisme, paysage, énergies renouvelables...

Les stages et les contrats d'apprentissage

Veuillez noter que toutes les offres de stages du Parc seront mises à jour dans le courant du mois de novembre sur cette page et sont en général proposées à des étudiants en master.

Merci également de noter que qu'il n'y a pas de contrat d'apprentissage ouvert au Parc en ce moment : si c'est le cas, la (ou les) offre(s) est(sont) également en ligne sur cette page.

Le Parc naturel régional du Vercors recrute
un.e animateur-trice-accueil saisonnier.e
sur les sites du musée de la Préhistoire du V
ercors et du mémorial de la Résistance à Vassieux-en-Vercors

 

CONTEXTE

Le musée de la Préhistoire est installé sur le site d’un atelier de taille de silex abandonné il y a 4500 ans par des artisans-tailleurs. Exceptionnellement bien conservé, cet atelier, est découvert en 1970 par le docteur Michel Malenfant. En 1978, le Musée de la Préhistoire du Vercors est venu abriter ce site unique, seul atelier pressignien connu en Europe dans un tel état de conservation classé Monument historique en 1983 puis labellisé Musée de France en 2002.

Dans un espace naturel isolé, ce musée veut valoriser l’histoire des Hommes préhistoriques du Vercors à travers le temps et par leurs techniques et leurs gestes. Ce musée a un positionnement scientifique fort à destination du tout public mais aussi scolaire.

Le Vercors, forteresse naturelle imposant ses parois abruptes aux vallées qui l’entourent, fut le témoin d’épisodes tragiques durant la seconde Guerre Mondiale. Il apparu comme un refuge idéal pour la Résistance. Le mémorial de la Résistance dans le cadre du projet de Site National Historique de la Résistance va dans ce devoir de mémoire. Inauguré en 1994, ce mémorial invite à se souvenir, ressentir, comprendre l’esprit des combats pour la liberté au plus prés des maquis du Vercors.

ZOOM SUR… LA MISSION

  • Musée de la Préhistoire 55 % et Mémorial de la Résistance 45 %
  • Accueil des visiteurs et visites guidées
  • Mise en route des supports muséographiques
  • Propreté des bâtiments
  • Diffusion des flyers en lien avec la chargée de promotion
  • Participation à la programmation culturelles

CANDIDATURES
Date limite de dépôt des candidatures : le 3 février 2023. Entretiens le 17 février 2023

Profils et compétences, conditions d'exercice ----> la fiche de mission ICI

 

Le Parc naturel régional du Vercors recherche
un(e) stagiaire assistant(e) au développement touristique et à la communication
(durée entre 4 et 6 mois)

CONTEXTE

Inspiration Vercors est la marque de destination des Offices de Tourisme du Vercors sur un territoire labellisé Parc naturel
régional. Elle regroupe les communautés de communes et leurs offices (les communautés de commune du Trièves, Saint Marcellin, Vercors Isère Communauté, Pays Diois, Royans Vercors et Massif du Vercors) et le Parc naturel régional du Vercors.
Les missions de la marque sont :
- d’assurer la promotion touristique à l’échelle Vercors,
- de mettre en réseau les acteurs du territoire,
- de développer une approche et stratégie touristique collective à l’échelle du Vercors.
Dans la mise en oeuvre des actions de promotion et de communication engagées, nous recherchons un(e) stagiaire qui viendra renforcer l'équipe du pôle tourisme du Parc naturel régional du Vercors.
Les activités et les tâches du stage, à l’image du projet, sont variées et requièrent une grande polyvalence. Ce stage durera entre 3 mois et 6 mois.

ZOOM SUR… LA MISSION

Le ou la stagiaire aura à participer aux activités de développement touristique et de communication :
• Communication et actions de promotion :
◦ Aide à l’enrichissement du site internet, rédaction de contenus et intégration
◦ Animation des réseaux sociaux (Facebook, Instagram, Linkedin)
◦ Production de contenus (photos, vidéos, rédactionnels)
◦ Relations presse : Accueil de journalistes
◦ Travail avec les influenceurs : organisation d’Instameet, d’accueil d’influenceurs…
◦ Gestion de la banque d’images
• Contribution à la mise en oeuvre des actions sur le territoire :
◦ Réunions avec les partenaires du collectif (Office de Tourisme, socioprofessionnels...)
◦ Organisation d’une journée de rencontre avec les acteurs du collectif
• Travail sur une ou plusieurs thématiques identifiées : histoire, culture, pays à vivre, tourisme gourmand, itinérance,
mobilité (selon le profil du stagiaire)

◦ Diagnostic et identification de l’offre
◦ Participation à l’élaboration d’un plan d’action
• Soutien à l’équipe sur les missions diverses.

CANDIDATURES
Date limite de dépôt des candidatures : 15 décembre 2022.

Profils et compétences, conditions d'exercice ----> la fiche de mission ICI

Le Parc naturel régional du Vercors recrute un.e chargé.e de projet Life Gypact

CONTEXTE

Entre 2015 et 2022, le Parc du Vercors et ses partenaires ont bénéficié d’un premier programme européen visant à la restauration et la conservation du Gypaète barbu (Gypaetus barbatus, espèce prioritaire de la Directive Oiseaux) : le LIFE Gypconnect.

Les résultats remarquables ont permis des avancées notables pour la conservation de cette espèce en France mais les efforts doivent être maintenus pour garantir la viabilité de l’espèce. L’augmentation des effectifs est la seule garantie pour lutter contre le risque d’extinction du Gypaète et son avenir reste dépendant des flux d’individus entre ses différents noyaux de population. Pour consolider les résultats obtenus avec le Life Gypconnect, il est donc indispensable de poursuivre les actions engagées par le Parc du Vercors depuis 2010.

Le programme LIFE Gypact, soutenu par la Commission Européenne pour les 6 prochaines années vise à renforcer et protéger les noyaux de populations en France et à favoriser la connexion entre les Alpes et les Pyrénées, tout en luttant contre les menaces, afin de garantir la préservation de l’espèce.

Les actions proposées dans ce projet répondent aux enjeux identifiés qui sont liés à la survie de l’espèce et au développement d’une métapopulation stable à l’échelle Européenne :
• Le nombre de couples reproducteurs entre les Pyrénées et les Alpes doit augmenter.
• Les menaces et risques qui pèsent sur ces oiseaux doivent diminuer.

Pour accompagner la mise en œuvre de ce LIFE Gypact, il est nécessaire de lancer le recrutement d’un agent contractuel pour mener à bien les actions de réintroduction, de suivi de la dynamique de ces oiseaux et des couples reproducteurs, de lutte contre les menaces, de sécuriser l’accès à la ressource alimentaire, de sensibilisation et de communication entre autres.

ZOOM SUR… LA MISSION

  • Assurer les opérations de réintroduction : il s’agit d’organiser les lâchers, puis le suivi et la surveillance des oiseaux libérés.
    → préparation (aménagement de la cavité et du poste d’observation) du site de lâcher, organisation et gestion des stagiaires recrutés pour la surveillance et le suivi des oiseaux libérés (de mai à août), organisation de l’évènement festif le jour du lâcher, ...

  • Assurer le suivi des gypaètes réintroduits et des éventuelles reproductions il s’agit de suivre la dynamique de cette espèce sur le territoire du Parc.
    → veille à l’émancipation des jeunes oiseaux libérés, à la présence de Gypaètes erratiques ou en cours d’installation, et suivre les reproductions éventuelles ; gestion des bases de données spécifiques à cette espèce.

  • Assurer l’accès à la ressource alimentaire : il s’agit de développer le réseau des placettes d’équarrissage naturel et de veiller au bon fonctionnement des placettes en place.
    → mise en place et fonctionnement de placettes spécifiques aux gypaètes et de placettes « éleveurs » en lien avec la mission d’équarrissage menée par le Parc.

  • Mener des actions de lutte contre les menaces et de diminution des risques il s’agit d’actions spécifiques contre les mortalités liées aux infrastructures énergétiques et les destructions intentionnelles et les intoxications.
    → ces actions concernent la veille sur le territoire, la sensibilisation des acteurs concernés, la collecte de cadavres ou d’oiseaux en difficulté, ...

    • Mener des actions de sensibilisation il s’agit de mener des opérations spécifiques auprès de différents publics pour sensibiliser les locaux, les usagers, les acteurs, ...
    → sensibilisation du grand public, des scolaires, des éleveurs et autres acteurs locaux ; création d’outils pédagogiques

    • Participer à l’équarrissage il s’agit de participer et remplacer le cas échéant l’agent équarrissage :
    → Collecte des animaux morts dans les exploitations agricoles, Dépôt des carcasses sur la placette d’équarrissage située sur Chamaloc puis évacuation des déchets (peaux et os) au minimum une fois par semaine vers les bacs réfrigérés de la plateforme d’équarrissage
    → Relations avec les agriculteurs et les agents de l’équarrisseur industriel
    → Gestion de la base de données des collectes et réalisation des bilans mensuels et annuels
    → Gestion, entretien et nettoyage de ses outils de travail, dont le véhicule, la placette, la volière de soin et la plateforme d’équarrissage
    → Application des protocoles sanitaires

CANDIDATURES
Date limite de dépôt des candidatures : 8 janvier 2023. Entretiens le 19 janvier 2023

Profils et compétences, conditions d'exercice ----> la fiche de mission ICI

 

Le Parc naturel régional du Vercors recrute
deux animateur
s-trices saisonniers.es au musée de la Préhistoire du Vercors

CONTEXTE

Le musée de la Préhistoire est installé sur le site d’un atelier de taille de silex abandonné il y a 4500 ans par des artisans-tailleurs. Exceptionnellement bien conservé, cet atelier, est découvert en 1970 par le docteur Michel Malenfant. En 1978, le musée de la Préhistoire du Vercors est venu abriter ce site unique, seul atelier pressignien connu en Europe dans un tel état de conservation classé Monument historique en 1983 puis labellisé Musée de France en 2002.

Dans un espace naturel isolé, ce musée veut valoriser l’histoire des Hommes préhistoriques du Vercors à travers le temps et par leurs techniques et leurs gestes. Ce musée a un positionnement scientifique fort à destination du tout public mais aussi scolaire.

Le Vercors, forteresse naturelle imposant ses parois abruptes aux vallées qui l’entourent, fut le témoin d’épisodes tragiques durant la seconde Guerre Mondiale. Il apparu comme un refuge idéal pour la Résistance. Le Mémorial de la Résistance dans le cadre du projet de Site National Historique de la Résistance va dans ce devoir de mémoire. Inauguré en 1994, ce mémorial invite à se souvenir, ressentir, comprendre l’esprit des combats pour la liberté au plus prés des maquis du Vercors.

ZOOM SUR… LA MISSION

  • Accueil des visiteurs,
  • Accueil des visiteurs,
  • Mise en route des supports muséographiques,
  • Propreté des bâtiments,
  • Contribution au contenu des outils pédagogiques,
  • Participe à la réflexion sur l’évolution des outils de médiation,
  • Encaissement des entrées et ventes boutique,

CANDIDATURES
Date limite de dépôt des candidatures : le 3 février 2023. Entretiens le 17 février 2023.

Profils et compétences, conditions d'exercice ----> la fiche de mission ICI

 

Le Parc naturel régional du Vercors recherche
un(e) stagiaire Définition et élaboration d'un plan d'actions «tufières du Vercors»
(durée 6 mois)

CONTEXTE

Le Parc naturel régional du Vercors, au carrefour de multiples influences climatiques, est en grande partie identifié comme réservoir de biodiversité au titre du SRADDETT. Reconnu pour la richesse de son patrimoine naturel, le PNR Vercors porte l’animation de multiples mesures de protection : des sites Natura 2000, la Réserve naturelle nationale de Hauts Plateaux du Vercors, des Espaces Naturels Sensibles…

Les tufières représentent des enjeux forts pour les massifs des préalpes et à ce titre, le PNR du Vercors souhaite initier une action sur ces habitats à l'échelle du massif. Différentes données concernant leurs localisations, les enjeux présents et les menaces sont déjà connues mais méritent d'être collectées, réactualisées et complétées. La mission de stage proposée consiste à inventorier les tufières du Vercors et élaborer une stratégie d’actions à l’échelle du massif, en lien avec le rézoh’tuf en cours d’élaboration.

ZOOM SUR… LA MISSION

  • S’approprier la synthèse bibliographique produite en 2015 sur le fonctionnement des milieux tufeux et leur gestion, par le PNR des Bauges;
  • S’approprier les travaux du rézoh’tuf afin de hiérarchiser les enjeux ;
  • Identifier et cartographier l'ensemble des milieux tufeux du Vercors (campagne de terrain), en se basant sur la connaissance existante dans la cartographie des habitats PNRV, les inventaires "zones humides" départementaux, les données naturalistes des partenaires, les acteurs locaux…
  • Diagnostiquer les sites tufeux selon la méthodologie du rézoh’tuf croisée à celle des Bauges
  • Élaborer une stratégie d’actions pour les tufières du massif du Vercors.

En parallèle, réaliser le protocole d’inventaire de terrain de la Tulipe sauvage sur 9 communes du Diois, en collaboration avec un autre stagiaire ou un chargé de mission.

CANDIDATURES
Date limite de dépôt des candidatures : 12 décembre 2022. Entretiens en visio : jeudi 15 décembre après-midi

Profils et compétences, conditions d'exercice ----> la fiche de mission ICI

Le Parc naturel régional du Vercors recherche
une ou un stagiaire en cartographie de la biodiversité et communication (durée 6 mois)

CONTEXTE

Le Parc naturel régional du Vercors porte un projet d’Atlas de la biodiversité communale (ABC) à l’échelle de 38 communes du territoire dont l’objet est d’améliorer la connaissance des richesses naturelles du territoire et de valoriser/sensibiliser pour préserver ce bien commun, sur quatre volets principaux : les insectes pollinisateurs, les chiroptères, les zones humides et les haies et arbres remarquables.

Le Parc naturel régional du Vercors a élaboré un plan de gestion sur la Tulipe Sauvage, espèce messicole présente sur 9 communes du territoire du Parc.

Afin de présenter et de valoriser la connaissance sur la biodiversité du Vercors et notamment auprès du grand public, il est proposé un stage d’analyse de données naturalistes, de réalisation de cartographies sous SIG ; d’élaboration d’une stratégie de communication sur la Tulipe sauvage dans le Diois et de conception du document grand public restituant l’Atlas de la biodiversité communale (pas sa réalisation).

ZOOM SUR LA MISSION

  • effectuer l’analyse des données naturalistes récoltées et réaliser des cartes de synthèse sous SIG
  • préparer des éléments de communication scientifique grand public (tulipe sauvage dans le Diois et atlas de la biodiversité communale)

CANDIDATURES
Date limite de dépôt des candidatures : 1er décembre 2022. Entretien en visio : 7 décembre 2022.

Profils et compétences, conditions d'exercice ----> la fiche de mission ICI !

Le Parc naturel régional du Vercors recherche
un(e) stagiaire pour le suivi temporel des oiseaux communs
(durée entre 4 et 6 mois)

CONTEXTE

La Réserve naturelle nationale des Hauts-Plateaux du Vercors, gérée par le Parc naturel régional du Vercors, est un vaste espace naturel protégé de 17 000 ha sur des plateaux de moyenne montagne. La pinède y est très bien représentée, avec la plus vaste forêt de Pin à crochets des Alpes calcaires. Ce milieu est riche d’un cortège de passereaux forestiers typiques des milieux subalpins et forestiers montagnards, qui est notamment suivi et étudié par un protocole de STOC-capture depuis 2002. Ce protocole consiste à capturer les oiseaux à l’aide de filets japonais de 12 x 3 m afin de les baguer et de mesurer plusieurs paramètres biométriques.

Depuis sa mise en place, 2130 oiseaux ont ainsi pu être capturés, appartenants à 37 espèces. Les espèces les plus capturées sont le Venturon montagnard (Serinus citrinella), le Pinson des arbres (Fringilla coelebs), la Mésange huppée (Lophophanes cristatus), l’Accenteur mouchet (Prunella modularis), la Mésange noire (Periparus ater), le Bec-croisé des sapins (Loxia curvirostra) et la Grive draine (Turdus viscivorus). Ce jeu de données constitue une ressource importante de par sa longévité (plus longue continuité de STOC en milieu de montagne).

L’analyse de ce jeu de donnée pourrait permettre de mieux connaître l’évolution des cortèges de passereaux forestiers sur les Hauts-Plateaux du Vercors, dans un contexte de changements climatiques, et d’aider ainsi à la prise de décision pour la gestion de la Réserve naturelle.

ZOOM SUR… LA MISSION

  • La ou le stagiaire, accompagné par les deux gardes référents scientifiques de la Réserve naturelle, sera en charge de l’analyse statistique de ce jeu de données, et de la réalisation de propositions de gestion ou d’actions en lien avec ses résultats.
  • Des hypothèses, voire des réponses pourraient être apportées par des analyses plus poussées, notamment la corrélation entre les indicateurs biologiques et les données météorologiques, la ressource alimentaire ou les recherches menées aujourd’hui sur l’impact du changement climatique concernant les oiseaux et leurs écosystèmes. 
  • Elle/il accompagnera également le bagueur référent de la station sur les 5 sessions menées en 2023, afin de l’aider à la mise en place des filets, et au baguage des oiseaux.
  • Estimation de la part terrain/bureau : 80 % de bureau et 20 % de terrain.
  • La ou le stagiaire pourra être amené ponctuellement à accompagner les gardes de la Réserve naturelle sur d’autres missions.
  • Il sera aussi demandé de contribuer à la réflexion sur le suivi bioacoustique et/ou GPS du Tétras-lyre (Lyrurus tetrix) et du Lagopède alpin (Lagopus muta) sur la Réserve naturelle.

CANDIDATURES
Date limite de dépôt des candidatures : 15 décembre 2022. Entretiens en visio début janvier 2023.

Profils et compétences, conditions d'exercice ----> la fiche de mission ICI

Le Parc naturel régional du Vercors recrute
Un(e) Écogarde secteur Royans Isère Coulmes

CONTEXTE

Créé en 1970, le Parc naturel régional du Vercors est situé en Région Auvergne Rhône-Alpes. Ce territoire de moyenne montagne s'étend sur un vaste massif de 206 000 ha entre Drôme et Isère et comprend 83 communes réparties dans huit régions naturelles : le Piémont nord, les Quatre-Montagnes, les Coulmes, le Diois, le Vercors Drômois, le Royans, le Trièves, la Gervanne.
Le Parc naturel régional du Vercors est géré par un syndicat mixte qui regroupe les 83 communes, 7 Établissements Publics de Coopération Intercommunales (EPCI), 5 villes-portes, le département de la Drôme, le département de l'Isère et la Région Auvergne-Rhône-Alpes.
Sous la responsabilité du directeur, l’équipe est composée d’un directeur-adjoint administratif et financier, de chargés de mission, d’agents techniques et administratifs.

LE POSTE

Afin de mutualiser les compétences et partager, optimiser la fonction d’écogarde acquise au sein du PNR du Vercors, le Syndicat mixte du Parc naturel régional du Vercors en partenariat étroit avec le Syndicat Mixte Vercors Isère Communauté (SMVIC), souhaite créer un poste d’écogarde aux missions partagées.
Il s’agit d’étendre la mission et le territoire d’action de l’écogarde du secteur Coulmes/Royans Isère à toutes les communes du périmètre SMVIC. Travail réparti sur l’année à hauteur de 50 % sur chaque structure.
 

ZOOM SUR… LA MISSION

  • Assurer l’aménagement et la maintenance des installations et équipements liés au mobilier d’accueil, d’information, de signalétique et d’entretien des chemins et sentiers, cabanes et abris.
  • Assurer une mission de veille sur les itinéraires, préparer annuellement et assurer le suivi du programme d’intervention d’entretien des chemins de randonnée.
  • Accueillir les publics sur le périmètre de la Communauté de communes SMVIC et ponctuellement sur le reste du territoire du PNR du Vercors.
  • Sensibiliser les visiteurs du Vercors à la richesse et la fragilité des patrimoines à découvrir ainsi qu’aux enjeux patrimoniaux et socioéconomiques du territoire.
  • Diffuser la connaissance et informer sur les réglementations en vigueurs.
  • Observer le territoire, les comportements, le monde du vivant notamment par la réalisation de protocoles de suivi.
  • Participer aux patrouilles communes (surveillance et informations), à des chantiers avec les autres éco gardes du Parc et la garderie de la Réserve naturelle des Hauts-Plateaux du Vercors.

Profils et compétences, conditions d'exercice ----> la fiche de mission ICI

Le Parc naturel régional du Vercors recrute un.e agent équarrissage

CONTEXTE

La mission d’équarrissage au Parc du Vercors est liée au programme de réintroduction du vautour fauve, initié en 1996 et qui a permis de relâcher 80 vautours jusqu’en 2008. Une population s’est installée depuis sur le territoire.

Le contexte actuel obligeant d'envoyer les animaux domestiques morts à l'équarrissage industriel, a rendu nécessaire l'installation de points d'alimentation pour la survie des rapaces nécrophages. La mise en place de placettes d'équarrissage (elles-mêmes réglementées) constitue un véritable outil de conservation des différentes espèces de vautours.

Ainsi, une partie de la mortalité issue des exploitations agricoles (ovins, caprins et jeunes bovins) du territoire est substituée à l'équarrissage industriel et est mise à disposition des vautours. Les restes non consommés sont ensuite évacués vers le système « industriel » classique.

L’agent qui assure cette mission d’équarrissage pour le SM-PNRV collecte des cadavres d’animaux domestiques morts en exploitation agricole, au sein même des exploitations, les déplace jusqu’à la placette d’équarrissage naturel située sur la commune de Chamaloc, puis évacue les restes non consommés (peaux et os) par les vautours pour les déposer dans des conteneurs réfrigérés. L’équarrisseur industriel vient alors récupérer les restes pour les envoyer dans ses usines de traitement.

ZOOM SUR… LA MISSION

  • Equarrissage- Collectes régulières animaux
    - Collecte des animaux morts dans les exploitations agricoles : 3 jours par semaine (le lundi, le mercredi et le vendredi, ou un autre jour si l’un de ces jours est férié) sur l’ensemble de la zone définie avec l’équarrisseur industriel, suites aux appels des éleveurs, avec l’aide d’un véhicule 4x4 type Pick-up avec un système de levage (grue de levage installée sur le véhicule).

    - Dépôt des carcasses sur la placette d’équarrissage située sur Chamaloc puis évacuation des déchets (peaux et os) au minimum une fois par semaine vers les bacs réfrigérés de la plateforme d’équarrissage.

    -Application des protocoles sanitaires et respect de la réglementation spécifique à ces placettes d’équarrissage naturel.

  • Gestion administrative
    - Organisation des tournées de récolte et de l’évacuation des contenus des bacs réfrigérés.
    - Organisation de ses propres remplacements/
    - Remplissage des bordereaux pour chaque collecte dans une exploitation puis transmission numérique à l'équarrisseur industriel.
    - Gestion de la base de données des collectes et réalisation des bilans mensuels et annuels.
    Gestion, entretien et nettoyage de ses outils de travail, dont le véhicule, la placette, la volière de soin et la plateforme d’équarrissage.

  • Relations avec les agriculteurs et les agents de l’équarrisseur industriel.

  • Participation au suivi de la fréquentation de la placette par les espèces nécrophages en lien avec l’agent du Parc responsable du suivi des vautours.

  • Participation au suivi des gypaètes il s’agit de suivre la dynamique de cette espèce sur le territoire du Parc et d’accompagner la mise en œuvre du LIFE Gypact.

CANDIDATURES
Date limite de dépôt des candidatures : 8 janvier 2023. Entretiens le 19 janvier 2023

Profils et compétences, conditions d'exercice ----> la fiche de mission ICI