A- A+

Une agriculture soucieuse de son environnement

Par ses modes de production, de valorisation, de commercialisation, l’activité agricole - avec sa multitude de productions, joue un rôle majeur sur le territoire du Vercors : alimentaire, social, maintien du territoire, sur l’environnement, les milieux, les paysages.


Des pratiques, des attitudes sont en phase avec les valeurs que porte un Parc naturel régional et plus particulièrement celui du Vercors : préservation de l’environnement, des milieux, de la biodiversité ; approvisionnement des habitants et des visiteurs ; expérimentation de nouvelles approches, techniques ou pratiques adaptées au territoire dans un contexte de changement climatique et de sobriété énergétique ;  en privilégiant le collectif dans la réflexion, l’innovation, la mise en œuvre. Ces valeurs doivent servir la promotion de l’agriculture et de ses produits.

Nos missions

  • Accompagner les évolutions dans l’agriculture vers l’agro-écologie ou l’agriculture biologique
  • Animer des dispositifs financiers nationaux permettant de soutenir, techniquement et financièrement les agriculteurs investis dans ces démarches (MAEC)
  • Recenser les prairies naturelles et mieux valoriser leur rôle dans les systèmes agricoles et en faveur de la biodiversité

Mesures agro-écologiques : un outil pour favoriser la biodiversité

Le maintien de la biodiversité est indispensable pour garantir une agriculture respectueuse de l’environnement, et souhaitable pour l’exploitation, car la biodiversité permet de fournir naturellement divers services (pollinisation, gestion des espèces occasionnant des dégâts, aération et richesse des sols...).

Le Parc du Vercors s’engage sur son territoire à soutenir les actions pour une agriculture visant l’excellence en matière environnementale et énergétique. Opérateur d’un Projet Agro-Environnemental et Climatique (PAEC) depuis 2014, le Parc du Vercors travaille à maintenir et développer des pratiques agricoles respectueuses de l’environnement via des contrats volontaires de 5 ans (Mesures Agro-Environnementales et Climatiques, MAEC) proposés aux agriculteurs. En contrepartie du respect du cahier des charges de la MAEC, l’exploitant reçoit une rémunération.

Ces mesures peuvent porter sur la diversité des cultures, l’amélioration du potentiel pollinisateur des abeilles domestiques ou encore la limitation des traitements phytosanitaires. Près de 100 exploitations agricoles et groupements pastoraux se sont engagés dans la première ronde. Prenant surtout place sur les sites Natura 2000, ces mesures ont fait l’objet d’un bilan-évaluation, qui donnera bientôt lieu à une synthèse.

Clairette et biodiversitéLe projet « Clairette de Die et biodiversité »

Le projet « Clairette de Die et biodiversité » a été initié en 2019 entre le Parc naturel régional du Vercors et le Syndicat de la Clairette de Die et des vins du Diois. Neuf exploitations viticoles des communes drômoises de la vallée de la Gervanne se sont engagées dans cette démarche de valorisation et de développement de la biodiversité sur leurs vignobles. Des solutions simples ont été mises en place : pose de nichoirs à mésanges et chauve-souris (800 sont déjà installés) ou planter des haies et des arbres isolés. Ces actions, qui font désormais l’objet d’un suivi par le Parc du Vercors et de nombreux partenaires, permettent de perpétuer ce patrimoine agricole favorable à la biodiversité (insectes pollinisateurs, nidification d’oiseaux…).

Un diagnostic biodiversité plus approfondi se réalise plus précisément sur quatre de ces exploitations et le suivi de deux parasites (Cicadelle verte et Scaphoïdeus titanus)  a également pu démarrer afin d’évaluer l’efficacité des auxiliaires de culture dans la lutte contre les maladies de la vigne.

L’expertise de plusieurs organismes est associée à ce projet : la chambre d’agriculture de la Drôme, la cave de Die-Jaillance, Agribiodrôme, la Ligue pour la Protection des Oiseaux, les communautés de communes du Val de Drôme et celle du Crestois et du Pays de Saillans…

La volonté commune est de poursuivre et étendre le projet à l’ensemble de la zone d’appellation Clairette de Die. Son montage technique et financier est actuellement à l’étude.

>> Contactez la référente de ce projet

Agroforesterie

L’agroforesterie, mode d’exploitation des terres agricoles associant des arbres et des cultures ou de l'élevage suscite de plus en plus d’intérêt depuis quelques années.

La relation entre l’élevage et l'arbre est souvent abordée avec les éleveurs considérant l’ombre qu'il apporte, la protection contre le vent et le froid qu'il permet, ou encore la ressource alimentaire qu'il procure.

Pour présenter les intérêts, des expériences et les conditions de réussite de l'agroforesterie, le Parc du Vercors et le Syndicat Interprofessionnel du Bleu du Vercors-Sassenage ont organisé une journée sur « l’intérêt de l’arbre dans les élevages de ruminants » en janvier 2021.

Nombreux sont les éleveurs désireux de planter des haies. Et ça tombe bien ! Dans le cadre du plan de relance du gouvernement, un programme « plantons des haies ! » figure dans le volet sur la transition agricole.

Nous comptons mobiliser ces fonds pour accompagner techniquement ces éleveurs et prendre en charge une grande partie des coûts d’achats et d’implantation.

Si des agriculteurs du Parc du Vercors, pas forcément éleveurs, sont intéressés notamment par l’implantation de haies, n’hésitez pas à prendre contact.

→ Contactez la personne référente

Le Parc et vous

Besoin d’un coup de pouce ? Le Parc du Vercors peut vous aider à…

  • Animer des groupes de réflexion d’agriculteurs qui cherchent à faire évoluer leurs pratiques
  • Animer des opérations pilotes avec des agriculteurs volontaires (par ex. le projet "Clairette de Die et biodiversité" qui vise à privilégier le rôle de certains animaux, oiseaux, chauve-souris…, plutôt que les produits chimiques pour lutter contre les ravageurs)
  • Organiser le concours local des prairies fleuries permettant de valoriser certaines pratiques agricoles lors du concours national des Pratiques Agro-Écologiques Prairies & Parcours

Un concours annuel pour les prairies fleuries

Le concours local des « Prairies fleuries » est organisé chaque année depuis 2010 chaque fois dans un secteur différent du massif du Vercors. Deux catégories de prairies sont présentées : les prairies de fauche et les prairies pâturées. Les gagnants locaux participent ensuite au Concours général agricole des pratiques agro-environnementales, prairies et parcours, organisé durant le Salon International de l’Agriculture.

Ce concours valorise les bonnes pratiques des éleveurs en matière d’équilibre agro-écologique, et montre au grand public que des agriculteurs contribuent à la biodiversité.

À quatre reprises, les représentants des prairies du Vercors ont obtenu des premiers prix nationaux.

En 2021, l’organisation d’une nouvelle édition est prévue en vallée de Quint, en lien avec la communauté de communes du Pays Diois.

Ci-dessous, tout savoir sur les prairies fleuries en 3 minutes !

Prairies naturellesLa valorisation des prairies naturelles dans les exploitations en AOP Bleu du Vercors-Sassenage

Le Parc naturel régional du Vercors travaille de concert avec le Syndicat Interprofessionnel du Bleu du Vercors-Sassenage, le SIVER pour valoriser les prairies naturelles dans les exploitations relevant de l’AOP. Une enquête a été réalisée en 2018, et certaines parcelles ont été visitées avec l’INRAE (Institut National de Recherche pour l’Agriculture, l’Alimentation et l’Environnement) et la chambre d’agriculture de la Drôme.

Les données de recherche récoltées seront bientôt analysées, et des diagnostics approfondis seront menés sur six exploitations volontaires. Des visites sur le terrain, appelées « visites de bout de champ » seront ensuite organisées, et un travail sur l’adaptation au changement climatique sera mené.

À suivre...

Nous travaillons en collaboration avec…