Le périmètre et les chiffres clés

Bloc 1 - simple
Bloc 2 - contour

83 communes

Auberives-en-Royans, Autrans-Méaudre en Vercors, Beaufort-sur-Gervanne, Beauvoir-en-Royans, Bouvante, Chamaloc, Château-Bernard, Châtelus, Châtillon-en-Diois, Chichilianne, Choranche, Claix (partiellement classée), Clelles, Cognin-les-Gorges, Combovin, Corrençon-en-Vercors, Die, Échevis, Engins, Fontaine (partiellement classée), Gigors-et-Lozeron, Glandage, Gresse-en-Vercors, Izeron, La Chapelle-en-Vercors, La Motte-Fanjas, La Rivière, Lans-en-Vercors, Laval-d'Aix, Le Chaffal, Le Gua, Léoncel, Lus-la-Croix-Haute, Malleval-en-Vercors, Marignac-en-Diois, Miribel-Lanchâtre, Le Monestier-du-Percy, Le Percy, Montaud, Noyarey (partiellement classée), Omblèze, Oriol-en-Royans, Plan-de-Baix, Ponet-et-Saint-Auban, Pont-en-Royans, Presles, Rencurel, Rochechinard, Romeyer, Rovon, Sassenage (partiellement classée), Seyssinet-Pariset (partiellement classée), Seyssins (partiellement classée), Saint-Agnan-en-Vercors, Saint-Andéol (Drôme), Saint-Andéol (Isère), Saint-André-en-Royans, Saint-Gervais, Saint-Guillaume, Saint-Jean-en-Royans, Saint-Julien-en-Quint, Saint-Julien-en-Vercors, Saint-Just-de-Claix, Saint-Laurent-en-Royans, Saint-Martin-de-Clelles, Saint-Martin-en-Vercors, Saint-Martin-le-Colonel, Saint-Michel-les-Portes, Saint-Nazaire-en-Royans, Saint-Nizier-du-Moucherotte, Saint-Paul-lès-Monestier, Saint-Pierre-de-Chérennes, Saint-Quentin-sur-Isère (partiellement classée), Saint-Romans, Saint-Thomas-en-Royans, Saint-Paul-de-Varces, Sainte-Croix, Sainte-Eulalie, Vachères-en-Quint, Varces-Allières-et-Risset (partiellement classée), Vassieux-en-Vercors, Veurey-Voroize (partiellement classée), Villard-de-Lans.

Bloc 5 - contour

Créé en 1970, le Parc naturel régional du Vercors est situé en Région Auvergne Rhône-Alpes, ce territoire de moyenne montagne s'étend sur un vaste massif de 206 000 ha entre Drôme et Isère et comprend 83 communes réparties dans huit régions naturelles : le Piémont nord, les Quatre-Montagnes, les Coulmes, le Vercors Drômois, le Royans, le Trièves, la Gervanne.

Huit établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) sont situés entièrement ou en partie dans le Parc du Vercors : les Communautés de communes du Diois ; du Trièves ; du Massif du Vercors ; du Royans-Vercors ; du Val de Drôme ; Saint-Marcellin Vercors Isère Communauté ; Grenoble Alpes métropole et Valence Romans Agglo.

Bloc 4 - contour

5 villes portes

Le Parc naturel régional du Vercors s'appuie sur 5 villes-portes à forte identité culturelle et patrimoniale :
Crest, Grenoble, Romans-sur-Isère, Saint-Marcellin, Vinay.

Elles ne sont pas situées dans le périmètre du Parc naturel régional, elles en sont les portes d'entrées.
Pour marquer fortement cette position, grâce à leurs Offices de tourisme, elles apportent connaissances et informations à la population et aux visiteurs sur la destination touristique qu'est le Parc naturel régional du Vercors.

Nous construisons ensemble des relations d'échanges, de complémentarité et de solidarité.

Bloc 3 - contour

Quelques chiffres

  • 1970 - Création du Parc naturel régional du Vercors
  • 83 communes
  • 53 000 habitants environ
  • 1 Région Auvergne Rhône-Alpes
  • 2 Départements Drôme et Isère
  • 8 Intercommunalités
  • 2008-2023 - charte en cours
  • 206 208 hectares de superficie
  • 70 % de forêts soit 139 000 hectares
  • 18 % de surface agricole utile
  • 1 Réserve naturelle nationale des Hauts-Plateaux du Vercors
  • 898 - Exploitations agricoles
  • 5 AOP et 2 IGP : Bleu du Vercors-Sassenage, Noix de Grenoble, Clairette de Die, vins de Châtillons-en-Diois, le Saint-Marcellin IGP et l'Agneau de Sisteron.
  • 3 races locales - La vache Villard-de-Lans, le Cheval du Vercors de Barraquand, la poule grise du Vercors
  • 88 000 lits touristiques
  • 9 stations de ski
  • 4 000 km - Itinéraires de sentiers balisés
  • 2 341 m point culminant en Isère (Grand Veymont) et 2 453 m dans la Drôme (Rocher Rond).
  • 7 sites Natura 2000 - dont 6 gérées par le Parc
  • 11 Espaces Naturels Sensibles
  • 6 Centrales villageoises photovoltaïques
  • 100 000 ans - Date des premières traces de présence humaine