Retour sur la causerie à Châtillon-en-Diois

Vignette
Texte

 

À l'initiative de Vercors Nature, et dans le cadre des rencontres pour les 50 ans du Parc du Vercors, une causerie a rassemblé une petite trentaine de personnes à Chatillon-en-Diois le samedi 3 octobre après midi.

Vercors Nature est une association qui suit le Parc de très près avant même sa création. Il était important, pour le syndicat mixte du Parc et pour les adhérents de l'association de proposer un moment de rassemblement - également ouvert aux habitants du secteur, pour revenir sur l'histoire du Parc du Vercors et sur 50 ans d'actions qui ont contribué à forger le territoire.

Depuis la prise de conscience du massif du Vercors en tant que tel, et les multiples conceptions de l'idée de Parc, les échanges aboutirent à la création du Parc naturel régional du Vercors le 16 octobre 1970, 4 ans après les Journées de Lurs, étape fondamentale qui prévalut au décret de création des Parcs. Oui mais, un Parc naturel régional finalement, qu'est-ce que c'est au juste ? Comment cet outil fonctionne-t-il ? Quelles sont ses missions ? Pour répondre à ces questionnements, nous avons évoqué plusieurs actions qui illustrent les 5 missions des Parcs que sont : la protection et la gestion du patrimoine naturel, culturel et paysager ; l'aménagement du territoire ; le développement économique et social ; l'accueil, l'éducation et l'information; et enfin l'expérimentation et l'innovation qui a plus particulièrement retenu l'attention des participants. La création de la Réserve naturelle nationale des Hauts-Plateaux du Vercors en 1985 et son fonctionnement ont aussi retenu toute l'attention d'un public grand arpenteur des chemins de randonnée des Hauts-Plateaux.

Pour illustrer ces missions, et en particulier la première, nous avons proposé un zoom sur les grandes réintroductions : bouquetins des Alpes, vautours fauves, et gypaètes barbus qui - au-delà de permettre le retour et le renforcement de ces populations, sont aussi des leviers pour assurer un développement économique et social sur le territoire par tous les services rendus par ces espèces (on pensera notamment à l’équarrissage naturel pour les vautours).

De multiples questions - ayant trait au multiusage des espaces mais aussi sur la manière de sensibiliser les habitants et visiteurs à toutes les richesses du territoire, ont été posées, prouvant une fois de plus que les participants éprouvent une attache très sensible au Vercors, qu'ils l'habitent ou le visitent régulièrement pour leurs loisirs.

Les autres actualités