A- A+

Première ponte de gypaètes barbus dans le Vercors !

Vignette
gypaète barbu
Texte

L'observation des gypaètes barbus montre que depuis le début de cet hiver, deux couples s'installent dans la partie sud du Vercors, l'un côté sud du Dôme de Glandasse sur la commune de Laval d'Aix et l'autre dans le cirque d'Archiane sur la commune de Châtillon-en-Diois.

Depuis quelques semaines, de nombreux accouplements et transports de branches sont constatés pour les deux couples nous laissant envisager des nidifications possibles. Gerlinde et son partenaire avait déjà eu ce comportement l'année dernière mais sans aboutir à une ponte.

Le premier couple est composé de Pamela (lâchée en 2019 dans les Baronnies provençales) et d'un mâle non identifié. Le second couple réunit Gerlinde (lâchée en 2013 dans le Vercors) et un oiseau non identifié.

Si le comportement du couple de Pamela ne donne pas pour l’instant de signes de ponte, en revanche celui de Gerlinde est caractéristique d'une ponte réussie depuis le 3 février ! La présence permanente des deux adultes dans le nid se relayant dans une position classique de "l'oiseau qui couve" et le comportement territorial très marqué sont les signes évidents d’une ponte.

C'est une grande satisfaction pour l'équipe engagée dans ce projet depuis 12 ans (le programme de réintroduction a débuté en 2010), pour le réseau de bénévoles très investi à nos côtés et pour tous les passionnés de cette espèce, mais le chemin à parcourir entre la ponte et l’envol dure 6 mois et les risques d'un échec sont encore importants, surtout pour un "jeune couple".

Si cette première ponte sur le Vercors constitue une nouvelle étape de franchie, la route est encore longue. L'installation durable de plusieurs couples sur le territoire du Parc et la diminution des menaces qui pèsent sur elle, sont les prochains objectifs poursuivis pour que cette espèce sorte un jour de la liste des espèces "menacées de disparition". Pour rappel, l'espèce avait complètement disparu de l'ensemble de l'arc alpin par la main de l'Homme et la dernière trace trouvée sur le Vercors date de la fin des années 70, mais du XIXe siècle !

Les autres actualités