Pour une gestion durable de l’agriculture et de la forêt

L’agriculture joue un rôle majeur dans l’économie locale et le maintien des paysages. Les multiples influences climatiques dont le Vercors bénéficie permettent des productions très diversifiées : plantes aromatiques et médicinales, production laitière, salmonidés, miel, viandes d’agneau et de bœuf… De son côté, la forêt est un élément essentiel des paysages du Vercors qu’elle couvre à 70 %. Le Parc soutient la valorisation économique de ces filières et s’engage avec ses acteurs à tendre vers l'excellence en matière environnementale et énergétique.


 

Projecteur Grand publicDes coups de projecteurs grand public

Afin de rendre compte de la réalité des métiers et des savoir-faire liés à l’agriculture et à l’exploitation de la forêt et de favoriser les liens avec les habitants et visiteurs, des manifestations se déroulent tout au long de l’année invitant tout un chacun à la rencontre, à l’échange avec celles et ceux qui en sont les professionnels.

Lire la suite !

alimentation de qualité et savoir-faire agricolesUne alimentation de qualité et des savoir-faire agricoles locaux

Les sols et climats, d'une grande diversité d'un bout à l'autre du Parc du Vercors, ont façonné une agriculture riche de produits et de savoir-faire. Plusieurs labels consacrent les produits des fermes du Vercors avec notamment : cinq AOP : Clairette de Die, Vins de Châtillon en Diois, Noix de Grenoble, Bleu du Vercors-Sassenage, Picodon et deux IGP : Saint Marcellin, Agneau de Sisteron.

Lire la suite !

Races localesDes races et variétés locales à soutenir

Il existe sur le Vercors trois races patrimoniales emblématiques : la vache Villard-de-Lans, le cheval du Vercors de Barraquand et la Poule grise du Vercors. Adaptées à leur environnement, elles représentent un patrimoine biologique unique et menacé que le Parc du Vercors s'attache à faire connaître et à valoriser en soutenant notamment l'engagement d'acteurs locaux passionnés dans leur action de sauvegarde de ces espèces.

Lire la suite !

Peuplement forestierUn peuplement forestier riche et diversifié

La forêt est un élément essentiel des paysages du Vercors. Avec une superficie de 139 000 ha, répartis équitablement entre propriétés privées et publiques, elles couvrent plus de 70 % du territoire. Cette forêt est très diversifiée en raison d’un important gradient d’altitude, de la multitude des expositions et des sols. Les peuplements forestiers, sous l’influence de diverses tendances climatiques et de l’action humaine, sont bigarrés : hêtraies-sapinières de montagne, peuplements de chênes pubescents, plantation de pins noirs…

Lire la suite !

Agriculture soucieuse environnementUne agriculture soucieuse de son environnement

Par ses modes de production, de valorisation, de commercialisation, l’activité agricole - avec sa multitude de productions, joue un rôle majeur sur le territoire du Vercors : alimentaire, social, maintien du territoire, sur l’environnement, les milieux, les paysages.

Lire la suite !

L'agriculture et la forêt en chiffresL’agriculture et la forêt en chiffres

Quelques chiffres-clefs de l’agriculture en Vercors

    • 1 124 exploitations agricoles dont 40 % en élevage
    • 69 720 hectares déclarés à la PAC (chiffre 2017)
    • Près de 21 % de la surface en surface pastorale, et près de 64 000 en alpages au 15 juillet
    • 30 % des exploitations en agriculture biologique représentant 14 % de la surface agricole
    • 5 AOP : Bleu du Vercors-Sassenage, Noix de Grenoble, Clairette de Die, vins de Châtillons-en-Diois,
    • 2 IGP : le Saint-Marcellin IGP et l'Agneau de Sisteron.
    • 3 races locales : La vache Villard-de-Lans, le Cheval du Vercors de Barraquand, la poule grise du Vercors

Quelques chiffres-clefs de la forêt en Vercors

    • Surface de forêt : 176 600 ha
    • 57% de forêts privées, 43 % de forêts publiques - communales, de collectivités ou domaniales (État)
    • Un accroissement annuel de la forêt estimé à 970 000 m³ par an, dont moins de la moitié est exploité
    • 56 entrepreneurs de travaux forestiers
    • 16 entreprises de première transformation du bois (scieries)
    • 1,5 Mteq CO2 stockées annuellement par la foret, dont 0,2 sont exportées pour l’exploitation

 

 

Le site Internet est en construction, les missions et actions de chaque service seront prochainement détaillées