Grotte des Eymards
Spéléologie -
LANS-EN-VERCORS - Quatre Montagnes

La cavité a été également baptisée : grotte de la Croix Perrin, grotte de Lans, grotte de l’Aigle, grotte de l’Étendart, grotte de la carrière Converso pour finalement opter dans le langage commun : la grotte des Eymards du nom du hameau qui se situe en contrebas.

Historique

La grotte n’aurait jamais été découverte sans l’exploitation de la carrière où nous nous trouvons actuellement.
C’est suite à une volée de tirs de mines, fin mars 1945, qu’un petit orifice apparu à flanc de falaise. C’est Monsieur Detter qui s’engagea le premier dans la cavité sur quelques mètres le 7 avril 1945. Quelques jours après, une forte équipe réalisait les explorations. Elle termine également les travaux photographiques et topographiques le 29 du même mois.

La grotte des Eymards est une cavité école par excellence.
Elle possède la panoplie complète de la progression souterraine : puits, méandres, escalades, oppositions, petite rivière par temps pluvieux.
Un circuit est envisageable en descendant la verticale de 28 mètres et en remontant par une succession de petits ressauts à escalader. Elle est joliment concrétionnée. Rares, les spéléologues isérois qui n’ont pas commencé leurs apprentissages par cette cavité.

Karstologie

La grotte s’ouvre sur le flanc est de l’anticlinal de la Croix Perrin qui domine le synclinal de Lans-en- Vercors et Villard-de-Lans.
Un anticlinal est un terme géologique qui signifie que les couches géologiques eu strates se sont déformées en leur donnant une forma convexe vers le haut.
Un synclinal est un pli rocheux dont les couches forment une cuvette.
Elle s’est formée essentiellement à la faveur d’une fracture, d’un vide tectonique où la circulation de l’eau n’a joué qu’un rôle minime.
La tectonique est l’ensemble des phénomènes qui déforment l’écorce terrestre, en relation avec le mouvement des plaques comme la compression, la distension…
La circulation d’eau actuelle est infime et n’est alimentée que par infiltration. La grotte aujourd’hui se comble peu à peu par concrétionnement et par désintégration de la roche.
Le filet d’eau a fait l’objet d’une coloration le 17 avril 1945. Celle-ci est ressortie le lendemain après 25 heures de trajet à la résurgence du Bouilly située entre Lans et Villard (Pointée sur la carte IGN) et indique que la grotte des Eymards est un affluent infime du réseau qui alimente le Bouilly.

Accès :

Depuis lans en Vercors, prendre la D 106 (direction Autrans/Méaudre) sur 2 km, puis, se garer au pied d'une ancienne carrière, visible à droite de la route (Parking).

Au fond du parking (nord), un sentier mène directement à l'entrée de la galerie (20m).

La grotte est accessible grâce à l’autorisation du propriétaire du terrain.
Il est donc nécessaire de respecter le lieu.

- Il est souhaitable de s’aventurer dans la cavité accompagné de spéléologue confirmé.
- C’est un espace naturel d’aventure.
- Le spéléologue a toujours un double éclairage.
- Conservons notre patrimoine souterrain.
- Ne prélever uniquement les photographies que vous réaliserez.
- Le monde karstique est fragile.

Coordonnées UTM WGS84 :
Zone :
X :
Y :
Photos :