. .

Equilibre subtil entre l'influence de la géologie, du climat et de l'Homme,

ce territoire exceptionnel est fragile et mérite d'être respecté.

Un massif surgit de la mer et de la nuit des temps

Ambel d'Arabie © Booth Sandrine Et MattIl y a 23 millions d'années, le Vercors surgit des profondeurs de l'océan. Les grands traits qui le constituent sont indissolublement liés à une aventure géologique qui fonde les grandes lignes de son paysage rassemblant falaises, plateaux et gorges dans un environnement immédiat de plaines et de collines plus modestes.

Ce massif, constitué de roches sédimentaires (famille des calcaires) est l'héritage d'une histoire en trois étapes : sédimentation - émergence - érosion, conséquence directe du mouvement des continents à la surface de la Terre (tectonique des plaques).

 

 

Le Vercors continue aujourd'hui encore à se modeler doucement, sous nos yeux, par l'influence du climat et des activités humaines.

 

Un carrefour d'influences climatiques

Impact sur le Vercors © Liot SébastienSitué à la transition entre Alpes du Nord et des Alpes du Sud, le Vercors est soumis à la triple influence climatique de l'altitude, des précipitations océaniques et des régimes méditerranéens.

 

Si l'un des traits dominants du climat qui le caractérise est l'influence montagnarde et (dans une moindre mesure) continentale, sa position géographique l'amène à reçevoir les influences fortes de type océanique à l'ouest et méditerranéene au sud.

 

Ce mélange d'influences climatiques, visible autant dans les précipitations que les températures, fait du Vercors un massif préalpin particulier et participe largement à la richesse des milieux et des espèces rencontrés sur le territoire.

 

Dans l'avenir, si les changements climatiques annoncés se confirment, l'équilibre de ces trois influences serait modifié. Quelles répercussions sur l'évolution de la biodiversité du Vercors ?

 

L'empreinte de l'Homme

débardage de bois © Le Duc Géraldine

 

Le paysage du Vercors, façonné par des influences naturelles, est également l'héritier d'une très longue histoire humaine qui l'a modelé au fil des siècles.

 

La première mainmise de l'homme sur le territoire est due à l'agriculture. En l'absence de toute intervention humaine, le Vercors serait boisé quasi intégralement.

En effet, hormis les falaises et quelques pentes très raides, en tout point du territoire, l'homme, depuis des siècles, a transformé les éléments naturels pour composer le paysage d'aujourd'hui. Sans y prendre garde, bergers et agriculteurs ont crée une mosaïque de champs et pâturages, bûcherons et charbonniers ont modifié la composition des forêts ...

 

En ouvrant ainsi des aires de parcours dans le dense couvert forestier, et en les maintenant ouvertes, les agriculteurs participent toujours largement à la définition du paysage du massif. L'essentiel de la mise en valeur agricole dans le Vercors aujourd'hui est le fait de l'élevage bovin. Les vaches au pré sont un tableau récurrent, tout comme les balles de foin destinées à nourrir les animaux à l'étable durant l'hiver.