. .

La géologie, le climat et l'homme sont autant d'influences qui contribuent à la diversité des milieux et des espèces animales et végétales.

Ici, comme nulle part ailleurs, se rencontrent des espèces méridionales, montagnardes, continentales...

La biodiversité du Vercors

Ces milieux qui s'entrecroisent, ces espèces (faune et flore) qui cohabitent, participent au patrimoine naturel du Vercors.

Dans les plaines et sur les premières pentes du massif, le chêne pubescent compose les milieux boisés. Avec l'altitude, les peuplements forestiers évoluent. On peut parcourir les hêtraies-sapinières, typiques de l'étage montagnard, ou encore la pinède de pins à crochets, plus caractéristique de l'étage subalpin.

 

Cultures, prairies ou alpages de montagnes, les milieux ouverts sont très diversifiés. On y trouve aussi bien des champs de lavande que des prairies de fauches, des ongulés sauvages ou des espèces domestiques.

 

Les milieux rocheux sont omniprésents dans un massif calcaire comme le Vercors. Lapiaz, éboulis, falaises, grottes et réseaux karstiques sont la marque de fabrique des paysages d'ici.

 

Si l'eau est un élément rare dans le Vercors, les milieux humides ont d'autant plus d'importance. On rencontre par exemple des zones humides, des rivières, des mares, des tourbières, de vastes réseaux de rivières souterraines ...

 

Ces différents milieux sont aussi le lieu de vie d'innombrables espèces animales et végétales.

Quel plaisir de croiser les yeuxd'un des nombreux rapaces, de voir surgir deux bois fiers au détour d'une sente ou d'apercevoir un derrière duveteux prenant la poudre d'escampette ! Quel plaisir aussi de voir des parterres de Jonquilles, des champs d'Orchidées, ou derrière un rocher, quelques petites Edelweis.

Hêtre © Cugnod Thomas