L'architecture dans le Royans Drômois

L’habitat est essentiellement concentré dans la plaine. Les maisons de montagne sont très peu nombreuses et sont du type des maisons du Vercors Drômois.

 

Le groupement des maisons :

Sous forme de gros bourgs : St-Jean-en-Royans, St-Laurent-en- Royans, Ste-Eulalie, Oriol, St-Nazaire-en-Royans.

On trouve également un habitat très dispersé, favorisé par le climat moins rude que dans le Vercors Drômois.

 

Les implantations :

Elles sont assez libres et dispersées en fonction du terrain et de l’ensoleillement.

 

Les volumes :

Le volume de base est important avec un rez-de-chaussée, un étage ou deux, et des combles utilisées. Le plan est souvent presque carré. Le volume de base est souvent agrémenté d’un appentis occupant une partie de la façade principale, pour le stockage et le rangement du foin et du matériel agricole, ou le séchage des noix et du tabac.

Souvent il y a des bâtiments séparés (loges à porcs, fours, etc...)

 

La toiture :

Elle est souvent à 4 pentes couvertes de tuiles canal ou de tuiles mécaniques fabriquées à St-Just-de-Claix. Les pentes de toitures sont de 40 à 45%. En montant en altitude (Oriol, Tamée, Echevis) les toitures n’ont plus que 2 pans et se rapprochent de l’architecture de montagne.

 

 

Les murs :

Ils sont en pierres et en galets roulés, généralement enduits. Les angles et les embrasures de portes et fenêtres sont en molasse, les linteaux en calcaire gris du Vercors. Les séchoirs à noix ont leur parois verticales recouvertes d’un bardage de bois (noyer), permettant une bonne ventilation. Ce bardage recouvre des ouvertures assez échancrées des murs.

Les ouvertures :

Elles sont plus hautes que larges, peu nombreuses au nord. La répartition est souvent très géométrique.

 

 

Les détails :

Les passées de toiture sont assez importantes (0.50m minimum) à cause du climat relativement arrosé.

Les greniers étaient utilisés pour le séchage des noix et du tabac et largement ventilés grâce à des échancrures dans les murs et un vide périphérique.

Les séchoirs à noix sont très répandus. Leur architecture donne une impression de légèreté de par leur construction sur piliers.